lundi 17 février 2014

Les lectures d'Au fil des pages: L'instant précis où les destins s'entremêlent d'Angélique Barbérat

Bonjour à toutes et tous!!

Pour commencer ma rubrique du lundi, je vous parle cette semaine d'un coup de coeur lu il y a peu.
J'ai été subjuguée et je le conseille vivement!


Résumé:
Kyle, 5 ans, découvre sa mère morte, rouée de coups par son père. Marqué à jamais, devenu un musicien célèbre, il reste inapte au bonheur. Coryn, elle, a été contrainte par son père à épouser un homme riche, "fou amoureux" d'elle. Fou surtout. Et d'une rare violence. Ces deux-là n'auraient jamais dû se rencontrer. Et pourtant, un accident de voiture va les réunir un instant. Et changer leur destin. Le bonheur quand même... un premier roman bouleversant qui donne toutes ses chances à l'amour.

Mon avis:
Ce livre m'a plu pour plusieurs raisons.

Le décor est planté simplement, et les personnages apparaissent successivement: d'abord Kyle, puis Coryn...

Très vite, je me suis laissée emporter par leurs histoires respectives. Leur enfance, leur adolescence, tout à fait différentes l'une de l'autre.


Le rythme de l'écriture est vraiment plaisant: tour à tour lent, puis passionné, tout est là pour se laisser faire. 

C'est une histoire en somme assez banale: des destins qui se croisent.

Oui mais pas n'importe quand, pas n'importe comment. 

Leurs vies respectives vont se révéler bouleversantes, touchantes. On a envie de prendre Coryn dans nos bras, de parler avec Kyle.

La poésie y est fort présente à mon sens. De nombreuses références à des araignées (des bestioles que pourtant je n'aime pas du tout!!) créent des intermèdes légers, une façon de voir les choses d'en haut ou d'en bas. C'est écrit si doucement que même ces petites bêtes ne rebutent pas.

Vous aurez donc compris que j'ai été séduite par cette lecture, et qu'elle m'a laissé un sentiment vraiment positif.

Points attribués: 9/10


Si vous l'avez lu également, venez nous faire part de vos impressions. Cela fait toujours plaisir de partager des avis.

Rendez-vous lundi prochain...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire