vendredi 28 mars 2014

L'avis de Sophia : Spécial H.P LOVECRAFT

Voici les 8 livres que j’ai lu de cet auteur H.P LOVECRAFT : 




Mon avis
> Air froid
Un jeune homme, dans une pension miteuse, fait la connaissance de son étrange voisin. En effet, celui-ci maintient dans son appartement la température glaciale de trois degrés.
Dans le style propre à Lovecraft, une petite nouvelle qui se lit en dix minutes. Dommage qu'on voit la chute arriver à mi-chemin....
Note : 6/10

> Celui qui hantait les ténèbres
4ème de couv. : "Plusieurs de ceux qui ont étudié cette affaire se montrent enclins à ajouter foi au journal de Blake et soulignent l’importance significative des faits suivants : l’authenticité indiscutable du registre trouvé dans la vieille église ; l’existence prouvée de la secte impie appelée Sagesse des Étoiles, avant l’année 1930 ; la disparition d’un journaliste trop curieux, Edwin M. Lillibridge, en 1893 ; et, par-dessus tout, l’expression de terreur monstrueuse sur le visage du jeune écrivain mort…"

Le récit nous entraîne sur une enquête à propos d'un étrange bâtiment au passé trouble que tout le monde évite et craint. Comme à son habitude l'auteur parvient à créer une atmosphère pesante et inquiétante qui devient de plus en plus sombre au fur et à mesure que l'on progresse dans le récit. Secrets interdits, horreur cosmique et épouvante sont au rendez-vous. Une excellente nouvelle à découvrir !
Note : 7/10


> Dans l'Abîme du Temps
4ème de couv. : « Ce qui est, à mon sens, pure miséricorde en ce monde, c'est l'incapacité de l'esprit humain à mettre en corrélation tout ce qu'il renferme. Nous vivons sur une île de placide ignorance, au sein des noirs océans de l'infini, et nous n'avons pas été destinés à de longs voyages. Les sciences, dont chacune tend dans une direction particulière, ne nous ont pas fait trop de mal jusqu'à présent ; mais un jour viendra où la synthèse de ces connaissances dissociées nous ouvrira des perspectives terrifiantes sur la réalité et la place effroyable que nous y occupons : alors cette révélation nous rendra fous, à moins que nous ne fuyions cette clarté funeste pour nous réfugier dans la paix et la sécurité d'un nouvel âge de ténèbres ».

L'histoire, c'est du Lovecraft classique mais toujours sympa à lire : un conte fantastique où on glisse doucement du quotidien vers le fantastique, ou vers la
 folie, au choix du lecteur. On sent l'influence de Poe. L'auteur a toujours le chic pour nous amener doucement dans son univers surnaturel.
Note : 6/10

> Fungi from Yuggoth
Cycle de poèmes fantastiques
Que dire. C'est du Howard Phillips Lovecraft. Un peu long à se mettre en place, mais si l'on s'accroche, Brrr...
Note : 6/10

> La Maison de la sorcière
Un étudiant, avide de percer les secrets d'une sorcière disparue depuis plus de 200 ans, établit ses pénates dans la demeure même de la sorcière. Bien vite, des cauchemars l'assaillent, faits de géométrie non euclidienne et de démons.
Lovecraft connaît sa partie. Il s'y entend pour poser une atmosphère glauque, faire monter le suspense. Toutefois, j'ai trouvé que la nouvelle souffrait de sérieuses longueurs, les jalons posés nous emmenaient directement à la fin de l'histoire et j'avoue que la visualisation des délires du héros m'a posé de sérieux problèmes, si bien que je suis restée en dehors du texte.
Note : 6/10

> Le Monstre sur le seuil
4ème de couv. : "Il est vrai que j’ai logé six balles dans la tête de mon meilleur ami, et pourtant j’espère montrer par le présent récit que je ne suis pas son meurtrier. D’abord on dira que je suis fou – plus fou que l’homme que j’ai tué dans sa cellule à la maison de santé d’Arkham. Plus tard, certains de mes lecteurs pèseront chaque déclaration, la rapprochant des faits connus, et se demanderont comment j’aurais pu juger autrement que je ne l’ai fait après avoir regardé en face la preuve de cette horreur : ce monstre sur le pas de la porte."
Polar psychologique? ou magique? l'histoire est diablement moderne, bien menée. Il n'y a aucune réelle action, le narrateur fait son boulot de narrateur : il raconte une histoire. Mais quelle histoire! Echanges de corps, d'esprits. Vraie intimidation. Terreur subtile. Tout est réuni pour passer un bon moment
Note :7/10

> Les Montagnes hallucinées
4ème de couv. : "William Dyer, un géologue de l’Université de Miskatonic, révéle des secrets fermement gardés jusqu’alors et inconnus du public, dans l’espoir que cela dissuadera l’organisation prochaine d’une expédition scientifique en Antarctique fortement médiatisée. Dyer raconte comment, lors d’une précédente expédition qu’il dirigeait lui-même, un groupe de scientifiques de l’université Miskatonic découvrit de fantastiques ruines horrifiantes et un dangereux secret au-delà d’une chaîne de montagnes bien plus hautes que celles de l’Himalaya."
Une longue nouvelle ou un court roman relatant une expédition en Antarctique qui vire au fantastique et à l'épouvante dans le plus pur style lovecraftien.
J'ai trouvé que ça manque de rythme, surtout au début. Derrière l'environnement est propice au récit (abandonné, hostile...) et l'on retrouve l'horreur si caractéristique de l'auteur.Selon moi pas le meilleur Lovecraft mais il reste honnête.
Note :6/10

> L'Indicible
Deux hommes devisent de ce qu'est pour eux "l'indicible". Le mal absolu ? Une goule ? discussion menée assis sur une tombe, en plein milieu d'un cimetière. Récit un peu atypique, vite lu, et qui m'a fait passer un bon moment.
Note : 6/10

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire