samedi 1 mars 2014

Nos avis sur : "Geisha"

Pour cette lecture commune nous avons les avis de : 

A.Z.
Au fil des mots (Noté : 9/10)
> Ka Horus (Noté : 7,5/10)
> Sophia (Noté : 7/10)

Je vous laisse découvrir ce qu'elles en pensent…

"Geisha" - Arthur Golden
4ème de couv. : "A neuf ans, dans le Japon d’avant la Seconde Guerre mondiale, Sayuri est vendue par son père, un modeste pêcheur, aune maison de plaisir de Kyoto. Dotée d’extraordinaires yeux bleus, la petite fille comprend vite qu’il faut mettre à profit la chance qui est la sienne. Elle se plie avec docilité à l’initiation difficile qui en fera une vraie geisha.
Art de la toilette et de la coiffure, rituel du thé, science du chant, de la danse et de l’amour : Sayuri va peu a peu se hisser au rang des geishas les plus convoitées de la ville. Les riches, les puissants se disputeront ses faveurs. Elle triomphera des pièges que lui tend la haine d’une rivale. Elle rencontrera finalement l’amour…
Ecrit sous la forme de mémoires, ce récit a la véracité d’un exceptionnel document et le souffle d’un grand roman. Il nous entraine au cœur d’un univers exotique où se mêlent érotisme et perversité, cruauté et raffinement, séduction et mystère."



Citations 
(dernière phrase du roman) : 
« Aujourd’hui je sais que notre univers n’est pas plus réel qu’une vague qui se dresse à la surface de l’océan. Quels que soient nos luttes, nos triomphes, quelle que soit la façon dont ils nous affectent, ils ne tardent pas à se fondre en un lavis, à s’estomper, come de l’encre diluée sur du papier »

"Depuis que je vis à New York, j'ai compris ce que les occidentaux entendent par geisha. De temps à autre, dans des réceptions chics, on me présente une jeune femme vêtue avec élégance et portant des bijoux. Quand elle apprend que j'ai été Geisha à Kyoto, elle m'adresse un sourire contraint. Elle ne sait plus quoi dire ! [...] car la femme pense : "Mon Dieu, je parle à une prostituée !" Quelques minutes plus tard arrive son cavalier, un homme riche, de trente ou quarante ans son aîné. Souvent je m'interroge : comment peut-elle ainsi se voiler la face ? C'est une femme entretenue. Comme moi dans le passé."

> L'avis de Mélissa 
"J'avais déja lu ce livre, il y a plusieurs années.La redécouverte m'a plu. Le monde des geishas est fermé, secret. Et pour une fois, bien que cela soit largement romancé, il nous est permis de poser un regard dans cet univers.
Shiyo, qui deviendra Sayuri, après maintes péripéties, est douce, attachante.
La douceur de l'écriture, et les explications pour chaque petite chose m'ont vraiment accroché. 

Il reste toutefois un roman, dont de nombreuses parties ont été inventés. Néanmoins, l'auteur a ajouté une note en fin de livre, nommant la geisha qui l'a aidé pour ce récit.J'ai donc fait une petite recherche, et voila à quoi ressemble cette dame, au demeurant vraiment jolie.
J'ai aussi découvert qu'elle a écrit un livre, retraçant ses mémoires. Livre qui fera probablement partie de mes prochaines lectures."
Note : 4,5/5





> L'avis de Sophia 
"Sayuri Cendrillon du soleil levant ?
On y découvre un univers passionnant et mal connu. Une très belle histoire que l'on a pas envie de terminer.
C'est un récit d'une telle fluidité, sans aucun moments de flottements .Plongez-vous dans les yeux bleus de Sayuri-san.
L'histoire est loin d'être frénétique, elle se déroule au rythme du japon traditionnel, mais l'aventure est à toutes les pages, même quand il s'agit d'un voyage intérieur dans les pensées des personnages. L'héroïne centrale est attachante et, après la dernière ligne de la dernière page, j'ai quitté le livre avec le sentiment d'avoir vécu un grand moment de lecture.
Le seul reproche que je ferais concerne l'intrigue amoureuse, et donc la fin (que je ne raconterai pas, bien entendu!) : ce "happy end" un peu forcé nous ramène du côté des romans "à l'eau de rose" - ... Dommage." 

FINI LE 17/02/2014

Note : 3,5/5


> L'avis d'A.Z.
"Au départ, n'étant pas une grande lectrice, j'ai été impressionnée par le nombre de pages de ce roman. Finalement, il y a bien longtemps que je n'avais pas passer une nuit blanche « à cause » d'un livre... mais là vraiment c'est sans regret que j'ai lu ce livre !
L'histoire est écrite à la première personne, ce qui nous laisse penser qu'il s'agit d'une histoire vraie. De plus l'auteur utilise beaucoup de termes japonais qui donnent encore plus de réalisme au récit. Cependant il s'agit bien d'une fiction.
Nous découvrons l'histoire de Chiyo, une fillette ayant grandi dans un village de pécheur, vendue par son père qui finira par devenir une Geisha appelée Sayuri.
Même si le fil conducteur de l'histoire est une très belle histoire d'amour, qui semble impossible vu les différents aléas dont l'héroïne doit faire face, tels que la jalousie, la perversité, la guerre, la trahison... Ce roman nous livre avant tous les secrets d'une culture japonaise souvent méconnue... et mets ainsi fin à de nombreuses idées préconçues sur la définition que l'on peut se faire d'une Geisha."



> L'avis de Ka Horus 

"Cela faisait un moment que je voulais lire ce livre et la lecture commune a été pour moi l’occasion de faire une très belle découverte.
Au fil des mots, je suis rentrée dans le quotidien de cette jeune Chiyo-chan, vendue par son père à une Okiya, une maison de geisha. L’écriture est simple, claire, poétique. Par exemple lorsque que nous avons la description des kimonos, pour moi j’avais l’impression de l’avoir devant moi et de voir un véritable tableau sur tissu.
Même si cela reste un roman fictif, je pense que l’auteur s’est suffisamment documenté pour nous livrer quelque chose qui se rapproche de la vérité. En plus il s’est mis une difficulté supplémentaire en racontant cette histoire à la première personne du singulier, mais comme l’héroïne est une apprentie, on apprend en même temps qu’elle et du coup on découvre les us et coutumes des geishas. 
En conclusion, je dirais que maintenant j’ai envie d’en savoir encore plus sur ses femmes-artistes et courageuses au travers de vrais témoignages."



N'hésitez pas donner votre avis dans un commentaire :)

Pour participer à notre prochaine lecture commune d'"Incidences", envoyez-nous votre avis à lc(at)parlonslivres.fr avant le 15 mars.
A très vite pour de nouveaux partages,
Langue Déliée

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire