mercredi 28 mai 2014

L'avis de Sylvain : "Les éveillés"

"Les éveillés"Nathalie Hug et Jérôme Camut - thriller
 4ème de couv. : "Infirmière dans un centre pour polytraumatisés, Elise souffre depuis des mois d’insomnie rebelle. Dans le service, les gens racontent qu’elle a le don de réveiller les comateux. C’est impossible… Et pourtant, Elise a ranimé celui qu’il ne fallait pas : Stanislas Opalikha. Lorsqu’elle est enlevée par ce redoutable assassin, c’est un inconnu guidé par de terribles visions qui va retrouver leurs traces. Qui est-il? Arrivera-t-il à temps? Un terrible compte à rebours commence alors, suscitant des questions aussi redoutées que fascinantes.
Thriller haletant et conte initiatique, les Eveilles lève le voile sur une réalité dérangeante où l’histoire, les énigmes de la génétique et le monde des rêves entrent en résonance."



Mon avis 
"C’est un livre publié en 2008 par une maison d’édition française que je veux aujourd’hui vous faire découvrir. Les auteurs, qui d’ailleurs sont aussi un couple dans la vie de tous les jours, sont Nathalie Hug et Jérôme Camut.
L’histoire qui nous est racontée dans le livre en question est somme toute extraordinaire. L’intrigue est soutenue par une panoplie de personnages les plus intéressants les uns que les autres. On retrouve ainsi un tueur en série démoniaque, Stanislas, sortant d’un coma de trois ans, renouvelant avec ses tendances meurtrières. Elise est une infirmière dont l’existence tragique s’explique en partie par des capacités surnaturelles. S’ajoute Pierre, un homme qui un jour cesse de dormir, sans savoir pourquoi, éveillant les hallucinations de son cerveau épuisé. Un autre personnage intéressant est Salah, une grande journaliste qu’un attentat à la bombe survenue en Afghanistan changera à jamais. Amputée d’un bras, elle plongera dans une énigme historique fascinante. Enfin, il ne faut pas oublier deux inspecteurs venant de générations différentes, aux techniques opposés. Ils tenteront de rattraper le tueur en série.
C’est donc une sorte de polar augmenté d’une intrigue historique, truffée d’éléments intéressants. Le contexte surnaturel d’une des victimes ajoute au récit un aspect fantastique qui n’est pas sans me plaire beaucoup. Les idées véhiculées dans le texte au sujet des rêves, du coma et des possibilités du cerveau humain, de la génétique, en font un roman complet.
Ces auteurs savent écrire et raconter.
Alors que le lecteur est convié sur la trace du tueur, une description particulièrement efficace permet de ressentir l’angoisse des victimes, de mieux laisser la tragédie humaine nous atteindre. Les scènes de violences et de sévices éveillent la conscience des dangers auxquels nous faisons tous face, sans le savoir. Chacun de nous est une victime potentielle, en particulier si notre route croise celle d’un malade.
Comme dans la plupart des romans que j’aime, nous retrouvons ici un amalgame d’archéologie, de médecine, d’histoire, de généalogie et de fantastique. Une combinaison mystérieuse qui permet d’éviter le cliché des histoires de tueurs en série classique.
La construction des chapitres courts aide à soutenir un rythme d’actions rapides, puisqu’on passe d’un personnage à l’autre avec rapidité. Les personnages amorcent le récit avec une illusion d’indépendance, mais les éléments se recoupent et se rejoignent pour fermer la boucle en beauté.
Lecture idéale pour l’amateur de fantastique et suspense, qui n’a pas peur de se questionner sur les rêves, la vie et les malédictions à mi-chemin entre le mythe et l’explication scientifique. En fait, je n’ai rien trouvé de négatif à dire au sujet de cette lecture."

Ma note : 8/10

Citation : « Ceux qui ne dorment pas doivent affronter leurs cauchemars. »


Retrouvez Sylvain Johnson sur son site
________________________________

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire