mercredi 3 septembre 2014

L'avis de Ramettes : "Toile d’@raignée"

Aujourd'hui c'est Ramettes qui nous chronique l'une de ses lectures. Il s'agit de "toile d'@raignée" de Calouan, envoyé par la jeune maison d'édition Lyonnaise "les Editions de la Remanence"
Pour notre plus grand plaisir, nous avons pu découvrir une nouvelle auteure. 


"Toile d’@raignée" - Calouan - littérature française - roman jeunesse 
4ème de couv : "Sancie est une adolescente ordinaire de treize ans... presque quatorze. Elle habite avec ses parents et sa grande sœur Béatrix, va au collège et partage son temps libre avec ses copines Mathilde et Fantine. Tout irait pour le mieux si son entourage cessait de la considérer comme une gamine. Sa vie bascule quand elle rencontre Arthur, un jeune homme de dix-neuf ans, et plus encore lorsque Peterpan, un adolescent de dix-sept ans, devient son confident sur Internet. Pourtant, elle n'a pas été réellement honnête avec ce dernier : elle lui a menti sur son âge par crainte qu’il ne se détourne d’elle. Une relation fondée sur le mensonge peut-elle durer ?
Auteur d'ouvrages pour la jeunesse, Calouan est aussi correctrice professionnelle et novelliste.Toile d'araignée est son troisième roman pour adolescents."


L'avis de Ramettes
"J’ai découvert une maison d’édition et une auteure qui aborde un sujet contemporain grâce à Parlons-Livres.
L’adolescence et ses dangers. On veut paraître plus grande, on veut que l’on s’intéresse à nous. Les parents ça ne comprend rien et cela demande beaucoup : chambre rangée, devoirs faits, bonnes notes, horaires et régularité, être en famille. Les premiers émois amoureux que l’on est seule à connaître bien sûr, les copines sans garçon en vue semblent tout à coup trop « bébé ».  Enfreindre les règles, cultiver le secret, chercher à se dépasser et dépasser les limites. Qui n’a pas connu ça ? Mais voilà qu’aujourd’hui internet semble la panacée à tous les problèmes. On y  rencontre des amis qui vous écoutent, qui vous comprennent. Alors, on s’embarque dans des drôles d’aventures ou mésaventures que l’on croit pouvoir gérer.



On a beau faire de la prévention faire des clips d’information, des épisodes dans les séries ados il y a encore des jeunes ados qui se laissent piéger par le miroir aux alouettes.
« Toile d’@raignée » le titre est bien trouvé. La jeune fille se retrouve attirée et engluée dans cette toile où une vilaine araignée attend sa proie.
L’histoire est racontée à la première personne puis vient se greffer une autre voix. La première c’est Sansie la jeune ado de 13 ans qui communique par Internet et dévoile ses pensées. On la suit dans ses aventures de jeune collégienne. Mais apparaît une autre voix en italique, une voix masculine très ambiguë. Ambiguë car ses poèmes peuvent avoir un double sens, il faudra attendre la dernière partie pour savoir qui s’exprime et quelles sont ses intentions.
Le langage employé par Sancie au début semble un peu recherché par moment mais cela nous permet de la situé socialement, mère avocate et père prof d’université. Le milieu social n’a pas été choisi de manière anodine.
Sancie vit dans un milieu protégé. Elle est éveillée, avertie et pourtant elle est une victime toute choisie. Elle n’est pas armée pour se battre. Ce qui pourrait être une force est devenu une faiblesse. Les rapports familiaux sont très réalistes. On voit les interaction parent / enfant, sœur à sœur. Ce qui permet au lecteur de s’identifier
L’auteure a su tenir le lecteur en haleine et faire monter la tension.
Elle met en évidence comment les parents croient qu’ils protègent leur enfant en leur offrant un cadre sécurisant et que cela ne suffit pas…
Peut-être que ce roman parlera plus à une ado que les discours des parents !"
Noté : 8/10


Si vous aussi vous souhaitez que l'un de nos membres lise votre livre pour en faire une chronique, n'hésitez pas à nous en faire parvenir un exemplaire.
A bientôt
PL

3 commentaires:

  1. merci pour cette longue et passionnante chronique. le ton est juste et l'intérêt du livre y est vraiment bien senti.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci... je n'avais pas vu que j'avais été lue à mon tour !

      Supprimer
  2. Ce livre a l'air super ! Je veux le lire ! Et l'offrir à ma nièce !

    RépondreSupprimer