mercredi 2 septembre 2015

L'avis de Ramettes : Détectives de contes de Fée

Les soeurs Grimm Tome 1
Michael Buckley,

Editions Pocket, 2007, 269 p.


4e de couv. :
Pour Daphné et Sabrina Grimm, la vie n'a pas toujours été un conte de fées. Après la mystérieuse disparition de leurs parents, les deux sœurs sont envoyées chez leur grand-mère... qu'elles croyaient morte depuis longtemps ! Et elles ne sont pas au bout de leurs surprises. L'étonnante Mamie Relda leur apprend qu'elles sont les descendantes des célèbres frères Grimm et qu'elles sont chargées d'une mission : maintenir la paix entre les humains et les créatures féeriques. A peine Daphné et Sabrina ont-elles le temps de se remettre de leurs émotions que, déjà, leur première aventure commence : un géant sorti d'on ne sait où menace la ville !

Ma Chronique :

Cette série nous avait été conseillée par Renaud Marhic, l'auteur des "Lutins Urbains" lors de la réunion Parlons-livre en juillet dernier. Nous étions trois lectrices « fan » du «Pays des contes »  de Chris Colfer. Lorsque nous avons présenté le synopsis il nous a dit que cela lui rappelait la série des sœurs Grimm, curieuse j’ai cherché sur le net et découvert cette série publiée en français en 2007 par pocket jeunesse et aujourd’hui épuisée…

C’est une belle série en couverture rigide et une illustration insérée de Allison Henry. Les pages sont en papier épais et les illustrations en noir et blanc de Peter Ferguson.

Ce premier tome pose les bases de la série, mais laisse une grande place à l’action.

Deux sœurs  de sept et onze ans sont ballottées de foyer en foyer depuis plus d’un an. Leurs parents ont disparu et elles fuguent de chez leursccueil.r familles d't elles fuguent dep familles d’accueil plus ou moins maltraitantes. Quand tout à coup on leur annonce qu’elles vont chez leur grand-mère maternelle quelles croyaient décédée… Elles sont très méfiantes surtout Sabrina qui joue son rôle de sœur aînée. Daphné elle est plus confiante et plonge dans cette nouvelle aventure.
Une grand-mère qu’elles croyaient mortes, une vieille voiture grinçante, un majordome famélique, une maison étrange avec de nombreuses serrures et une chambre fermée à clé et interdite et une recommandation étrange « ne faites entrer personne » et notamment de drôles de Lucioles… ça favorise le mystère et la suspicion.
Sabrina la grande ne  pense à fuguer, elle voit des pièges partout.
Par un enchaînement de choix et de décisions les petites et nous allons découvrir qui est de leur côté ou non. Comme nous le voyons dans la première page n monstre va les poursuivre. Pourquoi ? Vont-elles s’en sortir ? Comment ? Suspens. Après cette scène qui est une mise en bouche on débute la narration quelques jours auparavant.
On va découvrir ce village de Port-Ferries où tout n’est pas aussi simple qu’il y paraît dans ce monde d’apparence beaucoup se sont forgé une image. Nous découvrons les Findétemps…
Il y a différents mystères à percer dans cette drôle de maison et de ville.
Les personnages de conte prennent en compte des personnages tels qu’Alice aux pays des merveilles, le magicien d’Oz, Songe d’une nuit d’été, le rois Arthur etc..
Ce premier volet tourne autour de quelques personnages de conte de fée et sur la thématique de la forêt. Et l’aventure se termine trouve sa conclusion. Il y a  un fils rouge qui va se poursuivre dans les autres épisodes c’est la recherche des parents enlevés par des membres de la main rouge. Cette quête va nous tenir en haleine jusquà la fin ? Ce qui me pose un problème c’est que le dernier tome, le 7, n’est pas encore traduit… et le tome 6 est encore à un prix inabordable. A quand une réédition ?

Je ne peux m’empêcher de comparer les deux séries qui ont quelques points communs : deux enfants, une grand-mère, des parents plus ou moins disparus, le monde des contes de fée lié à leur famille.
Cependant je trouve que les sœurs Grimm s’adressent à un public plus jeune notamment parce que les romans sont plus cours. Entre les différents volumes les semaines passent mais les filles ne vieillissent pas du moins dans les tomes que j’ai lu.

Ce qui me plait dans ses séries c’est que le livre est au cœur de l’intrigue et l’héritage culturel forment une base qui lie l’enfance à l’adolescence.

Je vous dis à la semaine prochaine pour le prochain tome !




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire