samedi 13 février 2016

L'avis de Ramettes : Will, Marty et compagnie



Eoin Colfer
Ill. Tony Ross
Trad. : Vanessa Rubio
Editions Gallimard jeunesse, coll. Folio cadet, classique



Tome 1 : Panique à la bibliothèque
2004, 112 p. 6,20 €
4e de couv :
Aînés d'une famille de cinq frères turbulents, Will et Marty passeront leurs vacances à la bibliothèque. Ainsi en ont décidé leurs parents. Panique ! Derrière les longues rangées de livres les guette… Patator.On raconte que la terrifiante bibliothécaire ferait régner l'ordre et le silence à l'aide d'un mystérieux fusil lance-patates. Gare à celui qui osera la défier !Après avoir tenté quelques bêtises et placés sous étroite surveillance, Will et Marty se mettent à lire, pour ne pas mourir d'ennui… et découvrent malgré eux le plaisir de la lecture !



Tome  2 : La légende  du capitain Crock
2006, 96 p. , 6,20€
4e de couv. :
En vacances au bord de la mer avec leurs trois frères dans la caravane familiale, Marty et Will ont la permission d'aller à une boum. À une seule condition : retour impératif à dix heures trente. Génial ? Le pauvre Will déteste danser…Marty emmène son frère sur son porte-bagage, choisissant soigneusement les ornières. Des jeux sont improvisés et Will se retrouve malgré lui promu héros de la soirée en ayant seulement cherché à s’échapper ! Il gagne un costume de pirate et n'a plus qu'une crainte : s'atirer la vengeance du terrible capitaine Crock ! Quand il apprend à l’issue de la fête que son frère a décidé de rentrer de son côté, Will n’a pas fière allure d’autant qu’il ne possède qu’un sabre en plastique pour se défendre. Le long du chemin plongé dans l’obscurité, Will entend soudain quelqu’un l’appeler : pourrait-il s’agir du fantôme du terrible pirate ? Bien sûr, il s'agit de Marty mais… rira bien qui rira le dernier !


Tome  3 : Un frère d’enfer
2007, 112 p. 6,20 €
4e de couv. :
Pas facile d'être le n°2 perdu au milieu de quatre frères qui prennent tout le temps des parents. Will en a plus qu'assez car lui a de vrais problèmes. C'est décidé, grand-père sera son confident attitré. Ils conviennent ensemble de se raconter leurs mésaventures chaque samedi. Très vite, Will réalise qu'il ne l'impressionnera pas avec ses petits problèmes, car les souvenirs de jeunesse de son Grand-père sont terribles. C'est alors que papa lui rappelle une mésaventure oubliée qu'il a vécu à l'âge de deux ans. Cette fois, Will est certain de faire trembler Papy !


Ma chronique :  
Il y a longtemps que je veux lire la série « Arthémis Fowl » mais de fil en aiguille je ne l’ai toujours pas fait.  Lorsque j’ai vu cette trilogie qui correspond à l’âge de mon fils, je me suis dit pourquoi pas.
Il faut dire que « Panique à la bibliothèque » est un titre qui m’attirait, en tant que bibliothécaire bénévole. Je n’ai pas été déçu du voyage. La découverte de « Patator » la bibliothécaire ne laisse pas indifférent !  Mon fils m’a rassurée,  « non maman tu n’es pas patator » et pourtant j’espère aboutir au même résultat qu’elle !
Cette trilogie est une lecture jubilatoire où les pires bêtises nous font rire. Le narrateur est un petit de 8-9ans qui nous raconte sa vie au milieu de la fratrie infernale.
Cette trilogie est facilement lisible pour les 8-10 ans mais en tant qu’adulte je me suis régalée d’autant que j’aime beaucoup les illustrations très caractéristiques de Tony Ross.
Alors si vous avez une grande fratrie ou si vous rêvez d’en fonder (ou faire partie) d’une lisez cette lecture très édifiante… Ah ah ah !
Il y a aussi les relations mère/enfant, père/enfant et grands-parents/ petits enfants.
Le langage des enfants  est naïf et imagé, ce qui donne un humour involontaire. Eoin Colfer retransmet la vision des enfants.  Mais on aborde là un autre débat celui de l’adulte qui essais d’écrire comme un enfant, je trouve qu’ici ça fonctionne plutôt bien. J’ai ri et mon fils aussi.
On retrouve les frayeurs des enfants et les fanfaronnades, cette série est une véritable plongée dans les souvenirs d’enfance.
Les dialogues ont la part belle ce qui permet rend la lecture très vivante, avec un rythme rapide.
Quel dommage qu’il n’y en ai pas d’autres de cette série !
Bonne lecture à tous...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire