vendredi 3 avril 2015

L'avis d'Alain : La formule de Dieu


4e de couverture : Printemps 1951, deux espions de la CIA épient une rencontre de la plus haute importance entre David Ben Gourion, « premier » Premier Ministre de l'État d'Israël, et Albert Einstein. L'objet de leur discussion   l'obtention de l'arme nucléaire par le jeune état juif et l'existence de Dieu.
Cinquante ans plus tard, Tomas Noronha, expert en cryptologie, est appelé au Caire par une mystérieuse jeune femme. Sa mission : déchiffrer un cryptogramme caché dans un document détenu par le gouvernement de Téhéran. Un manuscrit écrit de la main d'Albert Einstein dont le contenu pourrait bousculer l'ordre mondial.
Tomas Noronha devient alors un agent double censé collaborer avec les Iraniens pour informer l'Occident. Mais au cours de son enquête, il découvre que le fameux manuscrit contient beaucoup plus de choses que ne l'espéraient ses différents commanditaires. Il serait tout simplement la preuve scientifique de l'existence de Dieu.



Je vous ai parlé l'autre jour de "La formule de Dieu". Je me suis souvenu que ce livre m'avait tellement frappé que j'en avais fait un compte-rendu. Le voici :

« La formule de Dieu » de José Rodrigues Dos Santos, collection « Pocket »

Attention ! ce texte est assez long : ne cliquez que si vous vous intéressez à l’origine et à l’avenir de l’univers, à la théorie des cordes et, éventuellement à l’existence de Dieu. 


Ce texte n’est pas non plus destiné à des spécialistes – loin de là ! - … puisqu’il fait référence à un « thriller » ! Car, oui, il m’arrive à moi aussi, de lire des thrillers !… Je sais que je vais décevoir mes nombreux admirateurs mais bon, au moins je suis honnête.

Je ne conseille pas non plus aux amateurs de « livres de frissons » d‘aller plus loin dans leur lecture car, pour un thriller, le livre dont je vais vous parler développe une intrigue pour le moins médiocre… 

Il part d‘une anecdote réelle : la rencontre de Ben Gourion, premier 1er ministre du nouvel état d‘Israël avec Einstein en 1947 à l’Université de Princeton. Il est probable que ces deux illustres personnages ne parlèrent ce jour-là que de la pluie et du beau temps mais l’auteur a l’idée de faire faire par Ben Gourion deux demandes au célèbre savant. La première : concevoir une mini bombe atomique pour assurer la défense de l’état d’Israël. La seconde : tenter de prouver l’existence de Dieu par une méthode scientifique. Einstein refuse les deux défis, le premier, par morale, le second car il ne croit pas en Dieu. Et pourtant… lisez ce dialogue de haute volée, pages 15 à 26.

Alors ?… alors ce livre (« La formule de Dieu » de José Rodrigues Dos Santos, collection « Pocket ») a quand même été tiré à travers le monde à plus de 2 millions d’exemplaires ! 

Puis lisez les pages 478 à 550 : c’est un autre dialogue (de 72 pages !) entre un moine tibétain spécialiste de physique nucléaire (ce n’est pas absurde du tout : après tout Mathieu Ricard, moine tibétain est docteur et chercheur en biologie) et un professeur d‘histoire portugais… Et vous découvrirez la double preuve « scientifique » de l’existence de Dieu ! Avec, au passage, quelques informations (confirmées ou prouvées par les plus grands scientifiques) assez stupéfiantes :

- La création du monde dans la mythologie indoue et dans la Bible est la même que dans la théorie du big bang - La création du monde a réellement pu se dérouler en 7 jours car, à l’origine, l’espace-temps était tellement concentré que les « jours » avaient une durée différente - Le principe d’incertitude de Heisenberg ainsi que celui de l’incomplétude de Godel se trouvaient déjà dans les premiers textes hindouistes - Les systèmes vivants et la matière inerte se synchronisent selon la même formulation mathématique 

Bon, soyons brefs : je vous file le résumé, concentré + ou - dans la page 706 : « La révélation du principe anthropique (exprimé par l’astrophysicien Brando Carter en 1973), associée à la découverte que tout est déterminé depuis le commencement des temps démontre qu’il y a eu une intention de créer l’humanité… L’histoire de la dite humanité en résumé, c’est : « l’énergie génère la matière, la matière génère la vie, la vie génère l’intelligence, et l’intelligence génère… Dieu par le biais de… l’intelligence artificielle », seule garante de la recréation de l’univers près sa disparition….

- La théorie du Chaos : « Le chaos est synchrone. Le chaos parais « chaotique », mais il révèle, en réalité, un comportement déterministe, il obéit à des paramètres et à des règles bien définies » - Une expérience du physicien français Alain Aspect a permis de concilier la physique quantique qui prévoyait un univers indéterministe (dans lequel l’observateur fait partie de l’observation) et la relativité qui postule un univers déterministe (dans lequel l’observateur n’influe pas sur le comportement de la matière) en montrant que toutes les particules (de l’univers) communiquent automatiquement entre elles… 

Vous me suivez ?… non ?… (rassurez-vous … je me suis perdu moi-même en cours de route) … sauf que tout ça, c’est exactement l’histoire indoue de la création du monde

Alain

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire