jeudi 15 décembre 2016

L'avis de Mélissa : La demoiselle de Hautefort

La demoiselle de Hautefort
Isabelle Artiges
Ed. de borée (314 pages)
Résumé : 
La Demoiselle de Hautefort Soeur Constance a décidé de consacrer sa vie aux pauvres. Volontaire pour travailler à l'hôpital de Hautefort, elle s'emploie à soulager, grâce aux plantes médicinales, les maux du corps, et parfois de l'âme. Alors que la révolte gronde à Paris, que le peuple se soulève pour l'abolition des privilèges et des impôts, l'inquiétude monte au château des Hautefort. La fièvre vengeresse de certains gardes nationaux les pousse à des exactions qui n'épargnent personne. Outre les difficultés à surmonter pour que l'hôpital continue de fonctionner malgré le chaos, Dieu semble avoir mis sur le chemin de Constance une épreuve supplémentaire : ses sentiments pour Martial... Constance, ce matin-là, réécrivit le cours de son destin. L'herboristerie dans laquelle ils avaient pénétré sentait cette odeur d'herbes séchées qui avait tant troublé Martial. Il l'associait bien sûr à Constance. Cela lui donnait des envies de la rouler dans le foin. Il avait les yeux posés sur elle, il ne lâchait pas son étreinte visuelle jusqu'à ce qu'elle en fût déstabilisée à son tour. La présence de Manon rassurait Constance comme un enfant se cachant derrière sa mère pour ne pas regarder un intrus. Elle sentait pourtant le regard brûlant se poser sur ses mains, sur son front. Elle tenait bon. 

L'avis de Mélissa :
Voilà un roman de terroir que j’ai beaucoup aimé. 
Tout se passe durant la Révolution Française, dans l’arrière-pays. A cette époque, les villages étaient relativement petits, et chacun connaissait ses voisins. 
Sœur Constance arrive à Hautefort, bien décidée à soulager les maux de ses concitoyens. Mais évidemment, les batailles qui ravagent la France ne peut laisser indemne quelques religieuses, une dame de la haute société, et des villageois emportés par le mouvement. 

Mais Constance doit également faire face à un dilemme : son amour pour Dieu face à celui de Martial, jeune homme discret et profondément épris de la jeune femme. 
A travers les épreuves qu’ils vont devoir affronter, naît un amour tout à fait particulier. 
L’auteur a fait de réelles recherches historiques, et elle a planté son décor dans un milieu qui semble tout à fait réel, et qui présente des détails bien véridiques. Elle aborde différents métiers qui existaient alors, et parle des habitudes et des coutumes qui avaient cours alors. 
Les personnages, en particulier Constance, sont superbes. Démontrant qualité, force et courage, ils allient tout ce qu’il faut pour les rendre vivants, et attachants. On a très vite envie de savoir ce qu’il va advenir de Constance et de Martial, s’ils vont s’aimer ou rester chacun de son côté. 
Ce que j’ai également beaucoup apprécié dans ce roman, c’est que, pour une fois, j’ai découvert les ravages de la Révolution ailleurs qu’à Paris, Versailles et leurs alentours. Pour une fois, on parle de personnes loin de tout pouvoir politique. Et ça m’a permis de jeter un nouveau regard sur cet évènement. 
Je trouve donc, au final, qu’il s’agit là d’un très beau roman à découvrir. Je vous le recommande. 

Points attribués : 9/10 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire