jeudi 26 janvier 2017

l'avis de Ramettes : Le Chat Pitre





Florence Hinckel
Ill. Joëlle Passeron
Editions Nathan,  2011, 75 p.
4e de couv. :
Comment peut-on me faire ça à moi, un chat si délicat ? Me mettre à la porte parce que Jérôme (le maître de maison) est allergique à mes jolis poils tigrés ? Si vous voulez mon avis, c'est plutôt lui qui devrait déménager. Heureusement, sa fille, la petite Sidonie, a décidé de me garder en secret...

Mon Billet :

J’ai découvert l’écriture de Florence Hinckel dans un autre genre de la SF. J’étais donc curieuse de découvrir cette série « Chat Pitre » car la bonne nouvelle c’est qu’on peut continuer à rire puis qu'il y a plusieurs titres !

Dès le titre, on se doute qu’on va avoir des jeux de mots et de l’humour.  Et en effet, cela commence par le fait que le narrateur est le fameux chat en personne. En prenant cette focale, on va avoir une vision décalées des situations quotidienne, puisque c’est le point de vu d’un animal qui règne sur son petit monde. Un vrai chat ! On peut aussi se rendre compte de la place qu'il occupe au sein de cette famille juste en regardant l'illustration de la couverture !

Pitre  nous est présenté comme un chat sûr de ses droits avec la mauvaise foi qu’on attend d’un personnage imbu de sa personne.

Il vit dans une famille de quatre personnes. Il va nous décrire cette famille et ses rapports avec lui et leur mode de vie. Ce qui permettra au jeune lecteur de s'identifier facilement.

Il nous raconte son quotidien, jusqu’au jour où on annonce qu’il doit quitter la maison pour le bien du père. première réaction pour quoi ce n'est pas le père qui part ? Cela va déclencher une série d’événements plus catastrophiques les uns que les autres. Cela  va crescendo et notre hilarité par la même occasion.

Je vous rassure amis des bêtes aucun animal ne sera blessé et cela se termine par un happy end !

J’ai vraiment envie d’en lire d’autres mais il va falloir que j’attende un peu puisqu’il n’y a que ce titre à la médiathèque.

Ce qui m’a plu dans ce roman jeunesse ce sont les situations cocasses et les jeux de mots.

Les illustrations sont bien sympathiques et illustrent bien les situations. Pour les jeunes lecteurs, c’est juste la bonne longueur de texte et ils adorent encore trouver des images dans leurs romans.

Pitre est moins cynique et désabusé qu’un autre chat que j’adore celui d’Anne Fine, mais ça c’est une autre histoire qu’il faudra que je vous raconte un jour.

Vous trouverez ici les liens vers d’autres articles sur les romans de Florence Hinckel sur mon blog.

http://ramettes.canalblog.com/archives/2015/01/29/31427128.html

http://ramettes.canalblog.com/archives/2015/07/15/32317339.html

http://ramettes.canalblog.com/archives/2016/12/20/34711576.html

http://ramettes.canalblog.com/archives/2016/07/12/34077195.html

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire