mercredi 8 mars 2017

L'avis de Ramettes : Le magot des dindons









http://www.claudine-aubrun.fr/

Le magot des dindons
Claudine Aubrun
Editions Syros, Mini Syros, 2006, 38 p., 3€
9782748506501

C'est mercredi... la lecture des enfants
Auteure :
Claudine Aubrun est née dans le Sud-Ouest de la France, dans l’Ariège précisément. Après des études aux Beaux-Arts de Toulouse, elle travaille dans la communication et l’édition de livres sur le patrimoine historique. Aujourd’hui, elle vit à Paris.

4 e de couv. :
Emma la poule et son amie Lisbeth ont ridiculisé les dindons au pocker ! Mais le lendemain matin, stupéfaction : le nid de Lisbeth est vide. La jolie poulette et le gros tas d'orge gagné au jeu semblent bel et bien s'être volatilisés... 


Mon billet :

Je connaissais les aventures de Nino qui résout des énigmes autour de l’art, alors j’ai été intriguée par ce livre en cherchant des livres à la médiathèque. Ce n’est pas la première histoire mais ce n’est pas gênant.

Ils s’en passent des choses dans la basse cour où vit Emma la poule. Les volailles jouent au poker et misent des graines (de l’orge pas du blé !). Le poulailler se transforme en tripot.

On retrouve tous les codes des polars.

Les dindons jouent le rôle des voyous et des gros durs, les dindes  leur compagnes, elles ne sont pas tendres.

L’autre clan, c’est celui des poulettes. Mais Emma et Lisbeth ne s’en laissent pas compter. Emma va mener son enquête dès qu’elle va se rendre compte que Lisbeth a disparu. Elle est maligne, elle va retrouver sa trace et trouver un stratagème pour s’infiltrer et libérer sa copine.

On découvre que c’est la cupidité des dindons qui est la cause de cet enlèvement. Lisbeth semble avoir de l’or. Emma ne compte pas payer de rançon. Après quelques péripéties, où les coups vont pleuvoir,  on assiste à l’évasion rocambolesque de nos deux poulettes. La conclusion est drôle. Pas si bête ses poulettes !

Bien sûr, on pense à la poule aux œufs d’or, même si ici ce sont des soit disant pièces.

Cette histoire recèle des trésors d’humour, entre jeux de mots et scènes cocasses cela donne une lecture dynamique et drôle.   C’est un grand plaisir de la «jouer », de la lire à haute voix. Emma la réfléchie et Lisbeth la forte en « bec » dorment un duo irrésistible. 


Lisbeth n’est pas calmée pour autant et je sens qu’elle n’a pas fini de se créer des ennuis et d’entraîner Emma dans des aventures / mésaventures…

La collection Mini Syros s'adresse à un jeune public (8 ans) mais j'avoue qu'en tant qu'adulte j'y trouve des références qui titille ma curiosité... Mes petites récréations !
       
http://ramettes.canalblog.com/archives/2015/04/06/31839552.html   http://ramettes.canalblog.com/archives/2016/03/30/33590173.html http://ramettes.canalblog.com/archives/2015/04/06/31839552.html 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire